Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Étude de cohorte risque d'infections chez les enfants et les adultes ayant une dermatite atopique

eczéma/dermatite atopique

Bourse de Mobilité Recherche 2019 financée par la SFD (55.000 €) après sélection par le comité des bourses

  • Laboratoire d’origine :
    UPRES Equipe 7449, Rennes
  • Laboratoire d’accueil :
    CORGIS (Copenhagen Research Group for Inflammatory Skin), Gentofte Hospital, Copenhague
Reperes CORGIS

Je suis Catherine DROITCOURT, Maître de Conférences des Universités-Praticien Hospitalier en Dermatologie, au CHU de Rennes. Je commence en septembre 2019 un stage de recherche d’un an dans le cadre d’une mobilité à l’étranger au sein de l’équipe de recherche CORGIS (Copenhagen Research Group for Inflammatory Skin) du Pr Jacob Thyssen à Copenhague qui mène des travaux épidémiologiques sur la dermatite atopique à partir des registres médico-administratifs danois. Ce stage fait suite à ma thèse d’épidémiologie dans laquelle j’ai mené des travaux à partir de la base française de données médico-administratives (SNDS, Système National des Données de Santé) au sein de l’équipe de recherche REPERES à l’Université de Rennes 1.

La dermatite atopique ou eczéma atopique est une dermatose chronique fréquente touchant environ 10% des enfants et adultes. Les patients ayant une dermatite atopique ont plus souvent des infections bactériennes et virales cutanées. Quelques études récentes ont montré une association entre infections cutanées mais aussi infections systémiques, et la dermatite atopique, à la fois chez l’enfant et chez l’adulte. Cependant, ces études ont plusieurs biais méthodologiques.

Les objectifs de ce travail sont :

  • d'étudier si les enfants et les adultes ayant une dermatite atopique ont un risque augmenté d'infections sévères cutanées et systémiques et si ce risque est différent en fonction de la sévérité et des phénotypes (profils) de la dermatite atopique ;
  • d’étudier le moment de survenue de ces infections systémiques par rapport aux traitements immunomodulateurs donnés pour la dermatite atopique, à partir des registres exhaustifs médico-administratifs danois.

La mise en évidence d'un lien entre les infections systémiques chez des patients avec des profils particuliers de dermatite atopique pourrait modifier les stratégies de prévention et leur prise en charge thérapeutique notamment avec l'arrivée de nouvelles biothérapies.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre Bourses de Recherche en Dermatologie
Mars 2019
Porteur du projet Catherine DROITCOURT
Parrainage Jacob THYSSEN
Attribution 55,000 €
Sponsor Société Française de Dermatologie
Thématique Eczéma/dermatite atopique
Structure(s) de recherche Équipe 7449UPRES
CHU de Rennes
Mise à jour le 2019-07-19 19:50:38

Soutien

Société Française de Dermatologie

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter