Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Identification de nouvelles cibles thérapeutiques des formes agressives de carcinomes épidermoïdes cutanés

carcinome cutané

Ce projet vise à améliorer et structurer la prise en charge des enfants et adultes traités pour un eczéma atopique en France en développant un registre national à travers un réseau collaboratif de centres experts membres du Groupe de Recherche sur l’Eczéma ATopique de la Société Française de Dermatologie (GREAT).

Hamid REZVANI
Hamid REZVANI / INSERM U1035 Bordeaux / CEC

Bien que la majorité des carcinomes épidermoïdes cutanés (CEC) soit traitée par exérèse chirurgicale, environ 4% d’entre eux récidiveront sous formes agressives ou métastatiques. La récente autorisation de mise sur le marché du cemiplimab, un anticorps anti-PD-1 a permis une avancée thérapeutique majeure pour ces formes agressives destructrices (réponse objective pour 40 à 50% des patients) mais avec des limitations thérapeutiques en particulier chez les patients greffés d’organes, et sans qu’aucun marqueur prédictif de la réponse antitumorale ne soit par ailleurs disponible.

Objectif

Notre objectif est d’identifier la composition et l’hétérogénéité dans les formes agressives localement avancées de CEC en analysant chez un même patient une lésion précancéreuse et une lésion cancéreuse afin de caractériser les facteurs favorisant la progression tumorale.

Notre étude porte sur les patients à risque de développer des formes agressives chez qui les possibilités thérapeutiques en cas de traitement systémique sont limitées (immunodépression, forme agressive >5cm ou envahissement osseux, patient en impasse thérapeutique ou avec une contre-indication à l’immunothérapie). Pour attendre notre objectif, nous allons utiliser la technologie de séquençage de l’ARN en cellule unique, ou technique du « Single Cell RNA sequencing », qui permet après séquençage d’obtenir une matrice d’expression par cellule et par gène, et ainsi un profilage différenciant les types cellulaires au sein d’une tumeur et donc de disséquer sa structure phénotypique de manière précise. Ces informations seront ensuite utilisées pour identifier de nouveaux marqueurs prédictifs de cette évolutivité tumorale et de nouvelles cibles thérapeutiques.


Fiche du projet

Porteur du projet Hamid REZVANI
Parrainage Léa DOUSSET
Attribution 150,000 €
Thématique Carcinome cutané
Structure(s) de recherche Biothérapies des Maladies Génétiques Inflamatoires et CancersINSERM U 1035 (BMGIC)
Université de Bordeaux
Bâtiment TP zone sud - 4ème étage
Mise à jour le 2020-12-20 00:00:00

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter