Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Prurit chronique de la ciguatéra et pruricepteurs et médiateurs de l'inflammation cutanée

neurodermatologie prurit

Pruricepteurs et médiateurs de l’inflammation cutanée (prurit chronique de la ciguatéra).

Le prurit* chronique, présent notamment dans des maladies de la peau chroniques, est actuellement peu efficacement soulagé et sa physiopathologie est encore incomplètement connue.

Coculture
Co culture

La ciguatéra est une intoxication commune des régions tropicales et subtropicales consécutive à l'ingestion de poissons contaminés par des ciguatoxines. Elle est caractérisée par des troubles sensitifs cutanés, dont un prurit persistant. Les ciguatoxines constituent ainsi un outil d'étude du prurit chronique. Dans la peau, les cellules qui avoisinent les terminaisons nerveuses sont capables de libérer des médiateurs dont le rôle dans la physiopathologie du prurit chronique est pour l’instant peu exploré.

Réalisé in vitro sur un modèle de co-culture de kératinocytes, neurones sensoriels et cellules gliales associées, ce projet a pour but de caractériser les médiateurs libérés sous l'influence d'une ciguatoxine et d'en étudier la capacité à sensibiliser les récepteurs dédiés à la perception/transmission du prurit. Les résultats obtenus contribueront à mieux connaître la physiopathologie de la chronicisation du prurit et du prurit de la ciguatéra. Ils sont susceptibles de mettre en évidence des voies thérapeutiques concrètes pour traiter de façon ciblée le prurit chronique.


Fiche du projet

Porteur du projet Laurent MISERY
Attribution 15,000 €
Thématique Neurodermatologie (principale thématique de recherche)
Prurit
Structure(s) de recherche Équipe d’Accueil 4685LIEN
Laboratoire Interactions Épitheliums Neurones
Université de BrestUniversité de Brest
Faculté de Médecine
Mise à jour le 2018-09-01 00:00:00
Remonter