Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Projet TITOX pour une meilleure prise en charge des toxicités des traitements innovants des cancers cutanés

cancer cutané réaction cutanée au médicament

Les laboratoires Pierre Fabre Oncologie et Sanofi s’engagent pour soutenir la recherche aux côtés du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie.

Durant les 10 dernières années, des traitements innovants (thérapies ciblées, immunothérapies…) ont révolutionné la prise en charge des cancers cutanés, améliorant considérablement le pronostic des patients, en particulier en cas de mélanome à un stade avancé. Ces traitements sont maintenant proposés aussi pour prévenir les récidives chez des patients considérés comme guéris, mais à haut risque de récidive. Cependant, ces nouveaux traitements peuvent avoir des effets secondaires parfois graves avec mise en jeu du pronostic vital.
Un enjeu majeur est de pouvoir faire le diagnostic précoce de ces toxicités touchant la peau ou d’autres organes, voire de trouver des facteurs prédictifs, et proposer une prise en charge optimale, afin de poursuivre autant que possible le traitement qu’il soit préventif ou curatif.

TITOX

Des effets indésirables sévères surviennent chez 50 à 75 % des patients traités par thérapie ciblée en fonction du type de traitement administré. Un arrêt définitif du traitement est nécessaire chez au moins 14 % des malades traités.

Les immunothérapies ont une toxicité différente de celle des chimiothérapies conventionnelles et des thérapies ciblées. Presque chaque organe peut être affecté par ces événements indésirables liés au système de défense immunitaire.

Si la gestion de ces toxicités a déjà fait l’objet de recommandations par des experts, celles-ci ne prennent pas en compte tous les effets indésirables observés. L’identification de facteurs de risque de développement de ces toxicités médicamenteuses est donc très importante dans le contexte de traitement de cancers cutanés parfois à un stade évolué.

Le Groupe de Cancérologie Cutanée (GCC) de la SFD a déjà mené des actions de formation destinées aux professionnels de santé sur cette problématique et un recueil des toxicités, qu’elles soient cutanées ou non, a déjà été mis en place dans 3 bases de données nationales du GCC (MELBASE et RICMEL pour le mélanome et CARADERM pour les autres cancers). Cependant jusqu’à maintenant, le recueil des toxicités n’était ni homogène, ni systématique.

logo GCC logo FISARD

Dans le cadre de l’appel d’offre du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie, le GCC et le groupe toxidermie (FISARD), proposent un travail collaboratif centré sur l’étude des effets indésirables des thérapies innovantes en cancérologie, quel que soit leur type, cutané ou non. L’objectif est d’optimiser leur prise en charge en permettant leur étude à grande échelle, grâce à la mise en place courant 2019 d’un recueil national de l’ensemble des toxicités liées à ces traitements pour les mélanomes comme pour les autres cancers cutanés.
Il sera possible ainsi de :

  • décrire les toxicités survenues chez des patients traités en fonction de chaque type de traitement,
  • de préciser et décrire les effets indésirables cutanés rares ou plus fréquents
  • d’étudier les facteurs permettant de prédire la survenue de ces effets indésirables.
  • de développer des actions de formations des professionnels de santé incluant les dermatologues libéraux, les prescripteurs d’immunothérapie ainsi que les patients

Le bénéfice pour les patients est l’amélioration du diagnostic et de la prise en charge des effets indésirables liés aux nouveaux traitements innovants des cancers cutanés

Budget estimé

  • 300.000 € pour 1.000 patients
  • 100.000 € par recueil de données
  • 100.000 € / biostatistiques, codage
  • 100.000 € / coordination des bases

Fiche du projet

Porteur du projet Ève MAUBEC
Sponsors Pierre FabreSanofi
Thématique Cancer cutané (principale thématique de recherche)
Réaction cutanée au médicament
Situation (Ville) Paris
Mise à jour le 2019-06-18 20:38:46

Soutiens

Pierre Fabre Sanofi

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter