Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Prurit et infection par le virus Zika les nerfs de la peau

prurit neurodermatologie

Unité de Dermatologie, Pointe-à-Pitre ; collaboration avec le Laboratoire Interactions Epithélium Neurones de Brest, le CNRS de Montpellier et l’Institut Pasteur de Guadeloupe.

Collaboration avec le Laboratoire Interactions Epithélium Neurones de Brest, le CNRS de Montpellier et l'Institut Pasteur de Guadeloupe

Nadège CORDEL
Nadège CORDEL, Unité de Dermatologie et Institut Pasteur, Pointe-à-PitreT

L’infection par le virus Zika, arbovirose transmise par le moustique tigre, a été déclarée “urgence de santé publique de portée internationale” en février 2016, en raison d’une épidémie de grande envergure et d’une fréquence élevée de complications fœtales et neurologiques graves.

Contrairement aux autres arboviroses comme la dengue ou la fièvre jaune, l’infection par le virus Zika se manifeste par des démangeaisons intenses en plus de l’éruption virale.

Au cours d’une étude menée en Guadeloupe, nous avons pu caractériser ces démangeaisons (prurit) et montrer que leur mécanisme est très probablement lié à une atteinte des terminaisons nerveuses sensorielles cutanées (neuropathie des petites fibres).

Zika Zika Zika

Objectif

L’objectif de notre recherche est de démontrer que le prurit lié à l’infection par le virus Zika est dû à une altération d’origine virale des terminaisons nerveuses sensorielles cutanées. Nous utiliserons un modèle expérimental de co-culture « kératinocytes-neurones » humain, mis au point par le laboratoire de neuroscience de Brest et qui sera infecté par du virus Zika, cultivé en laboratoire sur cellules de référence (collaboration Institut Pasteur de Guadeloupe-CNRS Montpellier).

La compréhension des mécanismes des démangeaisons au cours de l’infection aigue par le virus Zika permettrait de proposer un traitement adapté pour ce symptôme fréquent qui représente, dans notre expérience post épidémique des Antilles, le principal motif de consultation médicale avec une inefficacité du traitement classique par anti histaminique.

Ce travail de recherche est d’autant plus important que le moustique tigre, vecteur de l’arbovirose Zika, est maintenant installé sur l’ensemble du territoire de la France Hexagonale et en Europe.

Nous pensons que les résultats de notre recherche pourraient aussi avoir des retombées sur la compréhension des mécanismes des atteintes neurologiques graves observées en période épidémique dont la multiplicité récemment décrite par une équipe de chercheurs guadeloupéens est sans précédent.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre Bourses de Recherche en Dermatologie
Mars 2019
Porteur du projet Nadège CORDEL
Attribution 12,000 / 14,000 €

Ce projet a besoin de vous, ➜  aidez à le financer !
Thématique Prurit (principale thématique de recherche)
Neurodermatologie
Structure(s) de recherche
Mise à jour le 2019-06-15 12:00:00
Remonter