Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Implication des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans les toxidermies sévères

réaction cutanée au médicament

Une bourse de Master 2 recherche financée par la SFD (25.000 €) après sélection indépendante par le comité des bourses de la SFD

Thomas BETTUZZI termine son internat de Dermatologie à Paris. Grâce à cette bourse, il effectuera au cours de l’année universitaire 2019-2010 un master 2 de Santé Publique option recherche clinique au sein de l’équipe EpidermE, équipe d’accueil EA 7379 de l’Université Paris Est Créteil spécialisée en pharmaco-épidémiologie des pathologies dermatologiques en lien avec le centre de référence des dermatoses bulleuses toxiques et des toxidermies graves du service de Dermatologie des hôpitaux universitaires Henri Mondor.

Nécrolyse épidermique

Les nécrolyses épidermiques, comprenant notamment le syndrome de Stevens Johnson, et le syndrome de Lyell, constituent la forme la plus grave d’allergie médicamenteuse. Elles sont caractérisées par un décollement muqueux et cutané pouvant être extensif et grevées d’une mortalité est de 15 à 30%. La reconnaissance rapide du médicament inducteur constitue un enjeu vital et son arrêt précoce améliore le pronostic.

Logo UPEC

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont parmi les médicaments les plus prescrits au monde.

Leur imputabilité dans les nécrolyses épidermiques fait débat, notamment en raison de leur fréquente prescription au cours d’une fièvre qui peut être associée à la nécrolyse épidermique et qui peut précéder l’éruption de quelques jours rendant la réflexion sur l’imputabilité médicamenteuse difficile. On parle de biais protopathique.

Objectif

L’objectif de ce projet est d’évaluer l’imputabilité de la prise des anti-inflammatoires non stéroïdiens dans la survenue des nécrolyses épidermiques à partir de la base de pharmacovigilance mondiale Vigibase (53. 000 de cas de nécrolyses épidermiques notifiés). Cela permettra une meilleure appréciation des risques médicamenteux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens et une meilleure prise en charge des patients atteints de nécrolyses épidermiques.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre Bourses de Recherche en Dermatologie
Mars 2019
Porteur du projet Thomas BETTUZZI
Parrainage Bénédicte LEBRUN-VIGNES
Attribution 25,000 €
Thématique Réaction cutanée au médicament
Structure(s) de recherche Épidémiologie en Dermatologie et Évaluation des thérapeutiques (EpiDermE)
Équipe d’Accueil 7379
EpiDermE
Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne
CHU Henri Mondor
Mise à jour le 2019-07-19 19:50:38
Remonter