Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Pemphigus étude de la résistance des anticorps

dermatose bulleuse auto-immune

Étude de l’implication de la glycosylation des auto-anticorps et du polymorphisme du FcRn dans la rechute précoce des patients atteints de pemphigus traités par le Rituximab.

Une bourse Master 2 recherche financée par le Fonds de Dotation de la SFD grâce au soutien du laboratoire Lilly (25.000 €) après sélection indépendante par le comité des bourses de la SFD.

Je suis Guillaume FONT, Je suis interne en 3e année de dermatologie au CHRU de Lille, je réalise un master 2 en immunologie pendant l’année 2019 – 2020 et effectuerai mon stage dans le laboratoire d’immunologie de l’unité PANTHER de l’Université de Rouen en lien avec le CHU.

Guillaume FONT
Guillaume FONT

Le pemphigus est une maladie grave pouvant toucher la peau mais également les muqueuses (bouche, yeux, etc…). C’est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que notre système immunitaire va s’attaquer aux cellules de notre propre corps et ainsi les détruire. Une récente étude (Ritux 3*) vient de démontrer que le Rituximab était plus efficace et mieux toléré par les patients atteints de cette pathologie par rapport au traitement qui était utilisé jusqu’à présent (les corticoïdes). Le Rituximab va détruire les cellules qui fabriquent les anticorps et ainsi empêcher ces derniers de s’attaquer à nos propres organes.

pemphigus pemphigus pemphigus

Au sein de cette étude, pour 23% des patients, le rituximab n’a pas été pleinement efficace. Nous cherchons donc à comprendre ce qui différencie ces quelques patients.

Une des hypothèses pour expliquer ce manque d’efficacité est que leurs anticorps sont mieux recyclés que ceux des autres patients, ils en auraient donc plus et plus longtemps dans le corps.

L’objectif de ce travail sera donc d’analyser les anticorps du pemphigus afin de voir s’ils ne sont pas plus résistants à la dégradation naturelle et/ou si le système de recyclage des anticorps n’est pas plus efficace que celui des patients répondant bien au Rituximab.

CHU de ROUEN Université de Rouen
  • * L’étude Ritux2 a bénéficié d’un soutien de la Société Française de Dermatologie et vient d’être publiée :

    Rituximab is an Effective Treatment in Patients with Pemphigus Vulgaris and Demonstrates a Steroid-Sparing Effect.
    Chen DM, Odueyungbo A, Csinady E, Gearhart L, Lehane P, Cheu M, Maho-Vaillant M, Prost-Squarcioni C, Hebert V, Houivet E, Calbo S, Caillot F, Golinski ML, Labeille B, Picard-Dahan C, Paul C, Richard MA, Bouaziz JD, Duvert-Lehembre S, Bernard P, Caux F, Alexandre M, Ingen-Housz-Oro S, Vabres P, Delaporte E, Quereux G, Dupuy A, Debarbieux S, Avenel-Audran M, D'Incan M, Bedane C, Bénéton N, Jullien D, Dupin N, Misery L, Machet L, Beylot-Barry M, Dereure O, Sassolas B, Benichou J, Musette P, Joly P; French Study Group on Autoimmune Bullous Diseases.
    Br J Dermatol. .

  • Fiche du projet

    Appel d’Offre Appel d’Offre Bourses de Recherche en Dermatologie
    Mars 2019
    Porteur du projet Guillaume FONT
    Parrainage Pascal JOLY
    Attribution 25,000 €
    Sponsor Lilly
    Thématique Dermatose bulleuse auto-immune
    Mise à jour le 2019-07-19 19:50:38

    Soutien

    Lilly

    En savoir plus sur dermato-info.fr En savoir plus sur fimarad.org

    Remonter