Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Facteurs de risque d’échec de traitement de la gale dans les populations isolées de Guyane

gale

Bourse de Master 2

Je suis médecin dans le Service de Dermatologie du Centre Hospitalier de Cayenne, ancien interne des Antilles et de la Guyane. Je travaille sur les maladies dermatologiques tropicales dites « négligées », c’est-à-dire bénéficiant de peu de financements de recherche ou affectant des populations isolées.

La gale est une maladie parasitaire caractérisée par la survenue de lésions cutanées et de démangeaisons. Elle est présente dans le monde entier mais particulièrement dans les populations isolées vivant en zone tropicale. Le traitement par antiparasitaire échoue dans environ 30% des cas. Dans les populations autochtones, l’échec de traitement est potentiellement lié à des facteurs spécifiques comme l’illettrisme, la pauvreté, le nombre d’habitants par foyer, les habitudes de vie ou l’absence d’eau courante. La Guyane est un territoire français d’Amérique du Sud couvert à 95% par une forêt équatoriale où les populations autochtones (Amérindiens, Bushinengues…) sont majoritaires. La gale y est fréquente malgré les traitements proposés en dispensaires.

Objectifs

Les objectifs de cette étude seront de déterminer les facteurs socio-démographiques pouvant engendrer un échec du traitement et la persistance de la gale après traitement antiparasitaire, et de déterminer précisément la fréquence de la gale dans ces territoires. Ces résultats permettront de mettre en place une politique de santé publique plus efficace car adaptée aux spécificités des zones isolées de Guyane.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre
Mars 2020
Porteur du projet Romain BLAIZOT
Parrainage Pierre COUPPIE
Attribution 25,000 €
Thématique Gale
Structure(s) de recherche INSERM U 1424 (CICAG)
Centre d'Investigation Clinique Antilles Guyane
Mise à jour le 2020-07-21 13:00:00

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter