Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Rôle des interférons α, κ, γ, λ sériques mesurés par SIMOA comme biomarqueurs d’activité et de poussées dans le lupus érythémateux cutané (Étude INFCuLup)

lupus

Les interférons (IFN) en particulier les IFN de type I ont un rôle central dans la physiopathologie du lupus érythémateux systémique (LS) et cutané (LEC). Plusieurs traitements ciblant l’interféron alpha ou ses récepteurs sont en cours de développement en particulier l’anifrolumab qui a obtenu récemment une autorisation temporaire d’utilisation dans le lupus systémique.

Le Simoa (Single molecule array) est une nouvelle technique environ 1000 fois plus sensible que les techniques standards de dosage immunologique. Les dosages d’IFN-α dans le sérum par SIMOA des patients avec un lupus systémique ont été montrés comme des biomarqueurs d’activité et prédictifs des poussés du LS meilleurs que les biomarqueurs classiques (C3, test de Farr).

Lupus
Lupus

Actuellement, il n’existe pas de biomarqueurs d’activité ou de poussée dans le LEC or cela est très important pour guider les choix thérapeutiques chez les patients.

Objectifs

L’objectif principal est de mesurer différents IFN (IFN-α, IFN-κ, IFN-γ IFN-λ) par SIMOA dans une cohorte de LEC pour voir s’ils sont des biomarqueurs potentiels d’activité, de rémission ou de poussée de la maladie.

Nous espérons que ces résultats permettront d’améliorer à court terme de mieux identifier les patients à fort risque de rechute pour adapter les traitements et à moyen terme d’identifier de potentielles cibles thérapeutiques.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre Semestriel de Recherche en Dermatologie
Septembre 2021
Porteur du projet François CHASSET
Attribution 10,000 €
Sponsor Bristol Myers Squibb France
Thématique Lupus
Structure(s) de recherche INSERM U 1135 (CIMI-Paris)
Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses
Hôpital Tenon
Mise à jour le 2022-01-08 17:42:41

Soutien

Bristol Myers Squibb France
Remonter