Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Caractérisation moléculaire des carcinomes épidermoïdes cutanés développés sur des zones complètement abritées des UV pour améliorer leur prise en charge thérapeutique

carcinome cutané 21 cancers 80

Le carcinome épidermoïde cutané (CEC) est un cancer cutané fréquent. Il est favorisé par une exposition aux rayonnements ultra-violets (UV) qui est responsable d’une accumulation de mutations dans la peau. C’est pourquoi il siège essentiellement sur la peau exposée aux UV (tête et cou). L’atteinte des zones non exposées aux UV comme les fesses et la région ano-génitale est rare.

CEC
Carcinome épidermoïde cutané (CEC) avancé non opérable dans zone exposée aux UV
CEC UV
Carcinome épidermoïde cutané (CEC) avancé non opérable dans zone NON exposée aux UV

Si la chirurgie est le plus souvent le traitement proposé, le CEC est parfois inopérable et nécessite une immunothérapie par anti PD-1. Cependant l’anti PD-1 n’est actif que chez la moitié des patients. Aussi serait-il important de disposer de marqueurs prédisant la réponse aux anti PD-1. Une étude du Groupe Français de Cancérologie Cutanée évaluant le cemiplimab, un anti PD-1, dans le CEC inopérable a montré que la localisation exposée aux UV était associée à une meilleure survie sans progression sous ce traitement.

Notre hypothèse est que la biologie des CEC exposés / non exposés aux UV diffère et que la charge mutationnelle « tumor mutation burden » ou TMB des CEC non exposés est plus faible que celle des CEC exposés.

Objectifs

Nos objectifs sont de comparer dans les CEC non exposés versus ceux exposés aux UV, la TMB, le profil mutationnel, la présence de papillomavirus, l’expression de PD-L1, la réponse au traitement et la survie.

Pour cela nous allons réaliser une étude rétrospective comparative d’une durée de 12 mois, non-interventionnelle, incluant 15 CEC non UV-exposés et 30 CEC UV-exposés appariés en fonction de l’âge.

Ce travail apportera une meilleure connaissance des CEC non exposés aux UV sur le plan clinique, moléculaire, virologique et thérapeutique. En cas de TMB basse confirmée, des stratégies de combinaisons thérapeutiques pourraient être évaluées. Enfin, l’identification de profils mutationnels particuliers pourra ouvrir de nouvelles perspectives de thérapie ciblée.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offres classique de la Société Française de Dermatologie et de son Fonds de dotation
Septembre 2022
Porteur du projet Ève MAUBEC
Attribution 35,515 €
Thématique Carcinome cutané 21 (principale thématique de recherche)
Cancers 80
Structure(s) de recherche Hôpital Avicenne (Service de Dermatologie) (AP-HP) — Service de Dermatologie
Situation (Ville) Bobigny
Mise à jour le 2023-01-17 02:31:38

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter