Logo du Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie

Étude biostatistique des biomarqueurs de réponse/résistance aux immunothérapies dans le mélanome : applicabilité à d’autres cancers

mélanome

Bourse

M2 Comité des bourses 2021, 25.000 €

Laboratoire

UMR981, Dermatologie Institut Gustave Roussy.

logo Campus Gustave Roussy

Le mélanome métastatique est le plus agressif des cancers de la peau. Son pronostic jusque-là très défavorable a évolué récemment grâce à l’arrivée des thérapies ciblées et surtout de l’immunothérapie. Le taux de réponse sous double-immunothérapie est de 50% mais cette efficacité se fait souvent au prix d’une toxicité importante. Il est donc primordial de mettre au point des facteurs prédictifs de réponse à l’immunothérapie fiables afin d’en optimiser le rapport bénéfice/risque.

L’équipe du Pr Robert a récemment démontré qu’un modèle de proximité (PLA pour proximity ligation assay) entre une des cibles de l’immunothérapie, le PD1, et son ligand, le PDL-1, était fortement corrélé à la réponse à l’immunothérapie.

Cette équipe a utilisé un test PLA pour estimer le niveau d’activation du complexe eIF4F qui contrôle la synthèse protéique dans la cellule tumorale et a montré une corrélation positive entre ce test, le PLA PD1/PDL1 et la réponse à l’immunothérapie d’autre part.

Mon projet

Mon projet pour cette année de master 2 sera donc de poursuivre l’étude de ces biomarqueurs de réponse à l’immunothérapie en analysant les données de patients suivis à l’Institut Gustave Roussy pour des mélanomes, cancers du poumon et cancers de vessie métastatiques.


Fiche du projet

Appel d’Offre Appel d’Offre
Mars 2021
Porteur du projet Lisa FREDEAU
Thématique Mélanome
Situation (Ville) Paris
Mise à jour le 2021-09-29 12:00:00

En savoir plus sur dermato-info.fr

Remonter